laura entre en grève

March 12th, 2012, 12:57

tiens, on dirait que laura a fait son choix.

du lancement

March 12th, 2012, 0:29

tiens, bonjour. je me rends compte que le jour magique approche où la muse récursive sera lancée, d’un coup, comme ça, à un public ébahi d’avance, bref. sans plus trop vouloir perdre votre temps, voici les détails:

grand lancement de la mauvaise tête
(du chez-soi d’ariane dénommé, et la muse récursive de david turgeon)
20 mars 2012, 17h-21h
le port de tête
262, avenue du mont-royal est

si ce n’est déjà fait, vous pouvez même nous confirmer votre présence sur cette page facebook dont l’intérêt, autrement, reste assez limité je dois l’avouer.

j’ajoute que, même si le lancement n’est que dans une dizaine de jours, le livre en lui-même devrait apparaître dans toutes les librairies qui se respectent au courant de cette semaine…! n’hésitez donc pas à le quémander avec beaucoup d’insistance auprès de votre libraire. certes, préparez-vous à un choc au moment de passer à la caisse: l’objet se détaillera une bonne quarantaine de dollars. aïe, oui, mais rappelez-vous que c’est un livre de 318 pages, qui vous occupera quelques heures (à moins que vous lisiez vraiment trop vite, en auquel cas, euh, doucement la pédale?), et que vous n’en verrez pas beaucoup d’autres comme ça avant longtemps (en tout cas, pas de moi).

quant à moi, il est tard alors je vais me coucher, mais non sans lire quelques pages du traité de ponctuation française (j’en suis au chapitre sur les trois points, si vous êtes curieux; excellent livre, soit dit en passant).

la muse récursive (extrait 4)

March 7th, 2012, 0:28

ciel, oui, la suite, la suite. or, je pense que pour l’extrait, je vais m’arrêter là, parce que plus ça va et plus je trouve que, sur écran, ça ne se lit pas tellement bien, ou alors il faudrait en faire un PDF, et passer à la liseuse, etc. mais à quoi bon puisque le livre tout en papier sera bientôt dans vos mains? mais oui: le livre en papier, le vrai, avec de belles marges confortable, une qualité d’impression irréprochable, un papier pas trop blanc ni trop épais: le bonheur.

parce que, mais oui, c’est dans moins de deux semaines maintenant, qu’on lance la muse

la muse récursive (extrait 3)

February 26th, 2012, 14:38

et puis voilà que continue, comme il se doit, le chapitre 5 de la muse récursive que vous pourrez découvrir à la mi-mars. avec, déjà, un ou deux revirements de situation.

j’ajouterai juste que ça me fait très bizarre de mettre en ligne tous ces vieux dessins. aujourd’hui je ne vois plus que leurs maladresses. mais je suppose qu’ils ont aussi quelques audaces amusantes, des choses qu’on fait quand on ne sait pas mieux faire. qui sait?

la muse récursive (extrait 2)

February 23rd, 2012, 22:28

comme promis, je continue d’égréner les planches de la muse récursive, et ce dans un but purement propagandiste qui ne m’honore pas du tout. la suite dans les prochains jours…

pour ceux qui ont déjà le tome 1…

February 21st, 2012, 22:50

le croyez-vous? ces pages ont presque dix ans. en fait, ce sont les premières de ce qui aurait dû constituer le tome 2 de la muse récursive. or, malgré leur vieil âge, comme elles n’ont été vues par presque personne (outre les éditeurs, correcteurs, et deux ou trois lecteurs privilégiés), elles ont la qualité paradoxale mais non moins appréciable d’être inédites.

alors bon, je me suis dit que ça ne ferait pas de tort, d’ici la sortie en librairie du volume complet (mi-mars!), de passer le début de ce tome 2 fantôme, comme ça, à coup de trois pages. vraiment, quelle science du marketing! les foules sont déchaînées!

au fait, vous aurez peut-être remarqué que la date du lancement de la muse (et de du chez-soi d’ariane dénommé, qui est excellent) a changé pour le 20 mars 2012: même lieu (le port de tête), mêmes petites bouchées. moins d’un mois à attendre!

fin et suite

February 14th, 2012, 13:27

la publication très prochaine de la muse récursive (début mars, me sussure-t-on à l’oreille) me force à une gymnastique mentale ma foi fort acrobatique: c’est que ce «premier livre» fera aussi office de petit dernier (enfin, «petit»… passons). à croire que tout ce que j’ai fait entre-temps ne relève que de la parenthèse. on se rappellera (peut-être) que le tome 1, à l’époque, avait connu son petit succès… succès sans suite, évidemment, parce que l’éditeur préféra oublier ses promesses (un tome 2 dans six mois, dixit!) et publier, hum, tout autre chose. bonheurs de l’édition! nous voilà aujourd’hui presque six ans plus tard, et qui se rappelle de tout ça? qui attendait encore la suite (et la fin!) de la muse? quelques uns, je suppose, pas des tonnes, mais c’est comme ça, et tant pis.

alala, est-ce que je vais vous resservir à nouveau cette sempiternelle rengaine du vieil auteur aigri? bon, d’accord, je vous épargne. je vais plutôt aujourd’hui saluer cette petite équipée qu’est la mauvaise tête qui se charge de remettre sur pattes (et de très jolie manière) ma petite histoire un peu barouettée mais somme toute toujours à peu près fraîche. comme il s’agit cette fois d’un tome unique, pas de promesses non tenues: tout est dans un seul volume: un début, un milieu et une fin. rien ne manque et j’espère (certes, sans illusions) que vous serez nombreux à vous procurer la chose. au fait, ai-je mentionné qu’un certain jimmy beaulieu en a rédigé la préface? il le faudrait, elle met les choses en contexte et bien à leur place, et ma foi sous certaines tournures elle n’est pas sans me flatter, on est bien faible.

pour le reste (et puisque je néglige ce blogue, mais c’est pas comme s’il était très fréquenté, mes contemporains s’ébrouant plus volontiers sur les réseaux sociaux que sur des sites qui n’ont pas l’heur de fédérer des millions de cerveaux à vendre au plus offrant, oups!), je vais juste mentionner à nouveau que cette année me sera plutôt chargée du point de vue éditorial, s’agissant de mon premier roman (avec juste des mots dedans), les bases secrètes, qui sortira vers la fin août (bref, à l’orée de cet abattoir à prétentions que l’on nomme «rentrée littéraire») au quartanier (dans la «collection QR», si ça vous intrigue), éditeur qui, pour des raisons qui me dépassent, s’est entiché de mes manuscrits. deux gros livres en une seule année, c’est quand même pas trop mal, non?

côté production, j’essaierai de prendre ça un peu plus relax qu’en 2011. d’abord, avec vincent, on terminera éventuellement les pièces détachées, je ne dis pas quand (parce qu’on ne sait pas). il y a aussi un chantier collaboratif sur lequel je vais garder le secret pour l’instant (parce que c’est hautement spéculatif). et puis je me dis qu’il serait peut-être temps, pour faire changement, que je m’attelle à ce gros essai sur la bande dessinée que je veux écrire depuis un bon bout de temps et que je repousse toujours, faute de temps.

d’ici là, eh bien je me remets à l’heure de la muse. d’ailleurs, on me signale qu’il y aura lancement dans presque exactement un mois, le 13 mars 2012 20 mars 2012 à la librairie le port de tête à montréal. notez déjà la date, je me charge des piqûres de rappel.