en soutien à philippe béha

November 29th, 2012, 12:27

non, rien, juste une page certes un peu vieillotte, tirée de mon salon du livre, que je dédie à l’illustrateur philippe béha victime d’un quidam commerçant se disant libraire.

avec un petit aparté: les libraires indépendants, au québec, ça ne manque pas, leur travail est précieux, et ils méritent votre considération. allez les voir.

une fin de semaine au salon

November 13th, 2012, 13:24

un crochet par mon blogue, parce que ça se fait, pour annoncer que je serai au salon du livre de montréal en fin de semaine pour dédicacer mes derniers bouquins (autant que possible dans le kiosque de l’éditeur auquel ils sont associés, ils préfèrent ça), mais surtout pour vous rencontrer.

vous pouvez bien sûr trouver mon horaire sur le site officiel du salon, mais allez, puisque c’est vous, je vous le redis ici. attention, je ne chômerai pas:

vendredi 16 novembre
18h à 19h au quartanier (kiosque 532)

samedi 17 novembre
14h à 15h à la mauvaise tête (kiosque 400)
16h à 17h au quartanier (kiosque 532)
18h à 19h au quartanier (kiosque 532)

dimanche 18 novembre
13h à 14h au quartanier (kiosque 532)
15h à 16h au quartanier (kiosque 532)

en plus de tout ça, je participerai, ce vendredi 16 novembre, à une table ronde intitulée «une nouvelle génération de professionnels du livre» qui est, comme de fait, réservée aux… professionnels de la chaîne du livre. si c’est votre cas, vous pouvez toujours venir me voir. encore une fois, pour les détails, c’est sur le site du salon.

au plaisir de vous y voir!

«et ce blogue?» demande la foule en délire. eh bien, il hiberne un peu, c’est vrai. je ne sais pas s’il retrouvera un jour son activité d’antan (qui n’a jamais été tellement forte, soyons franc), mais en attendant je m’amuse pas mal à alimenter mon compte twitter. alors si vous voulez vraiment de mes nouvelles au jour le jour, c’est par là qu’il faut aller. à bientôt!

(«et expozine?» demande une petite voix là dans le fond. ah, expozine. j’y passerai peut-être faire un tour, furtivement. comme c’est la même fin de semaine que le salon, ce n’est pas très pratique et c’est dommage, en tout cas ça va faire bizarre d’en manquer la majeure partie. mais qui sait?)

une entame

September 18th, 2012, 11:38

le livre n’est pas encore officiellement lancé, certes, mais il existe, d’ailleurs on le trouve déjà dans les bonnes librairies (qu’iriez-vous faire dans les mauvaises?), et des gens commencent même tranquillement (voire rapidement) à le lire. il a sa page à lui sur le site du quartanier, où l’on peut en découvrir (et lire) également les premières pages (lien direct vers le PDF ici). si vous voulez vous faire une idée de la chose avant de dépenser vos précieux sous, c’est sans doute la meilleure route à prendre. quant au lancement, il est dans moins de dix jours, le 26 septembre prochain au port de tête; on trouvera les informations sur une page facebook prévue à cet effet. et puisque j’en suis à accumuler les liens, je vous laisse savoir comme ça en passant que je me suis fait un fil twitter, dont je ne promets pas qu’il sera passionnant mais qui sait? si vous y êtes, ce n’est pas un mauvais moyen de garder contact. à bientôt et tout ça.

tous les mots qui traînaient

September 11th, 2012, 12:51

c’est aujourd’hui que paraît en librairie les bases secrètes, mon premier roman avec juste des mots dedans (premier publié, bien sûr — disons que je vais temporairement oublier certains textes commis pendant mon cégep et qu’on ne s’en portera tous que mieux).

pour ceux qui connaissent un peu mes livres et qui se demandent comment placer ce nouveau venu: disons que c’est pour moi une nouvelle extension de l’univers que j’ai commencé à élaborer (sans trop savoir où je m’en allais) dans minerve, du moins sous certains aspects, quoique on n’y retrouvera aucun personnage connu. une autre section du même univers, disons. (mon prochain roman, que j’ai bouclé il y a quelques mois, mettra en scène, lui, un personnage de la suite de minerve; et j’espère continuer comme ça à mêler un peu les cartes dans mes prochains livres.) bref, c’est un petit bouquin avec beaucoup de choses dedans, des histoires dans les histoires, des machins moyennement obsessionnels, enfin je pense que vous voyez le truc.

et ça parle de quoi? eh bien, tout d’abord, d’un homme qui vit seul dans une maison envahie de livres (qu’il n’a jamais terminés), et qui un jour part à l’aventure à l’aide d’une carte. et puisque de fait on perd sa trace, le récit va voir ailleurs s’il y est, et trouve à suivre d’autres personnages, dont une famille d’éditeurs de père en fils (et en filles, mais on ne vendra pas tous les punches), dont aussi un ex-philosophe qui tombe amoureux d’une chanteuse, dont aussi une jeune femme qui commente de temps à autre l’action en cours non sans quelque mauvaise foi. ça a l’air compliqué parce que ça l’est, mais si vous tenez bien le fil, vous ne devriez pas vous perdre, et je pense même que vous ne vous ennuierez pas.

tout ceci pour vous rappeler que ce livre sera lancé bientôt, en compagnie du premier roman de vickie gendreau, testament, que j’ai très hâte de découvrir et de lire. les détails:

Lancement Le Quartanier
Mercredi 26 septembre à 17h
Le Port de tête − 262 Mt-Royal Est

Lancement de:
TESTAMENT, de Vickie Gendreau (roman, Série QR)
LES BASES SECRÈTES, de David Turgeon (roman, Série QR)

Les auteurs seront présents pour vous rencontrer, dédicacer leurs livres et fêter.

Il y aura du vin, de la bière, des rafraîchissements et des bouchées… et vous, amis et lecteurs, avec qui nous aimons tant trinquer.

On a hâte de vous voir!

notons que vous pouvez indiquer votre présence à l’avance (conditionnelle bien sûr aux aléas de la vie) via cette page sise dans un média social très très bleu. que vous y mettiez votre nom ou pas, j’espère beaucoup vous y voir.

vouloir tout mettre dans un seul livre

August 29th, 2012, 0:24

alors voilà, les bases secrètes, ça aura l’air de ça. j’espère que ça vous plaira. sortie en librairies le 11 septembre, lancement le 26 septembre au port de tête. je vous en dis plus long quand j’aurai deux minutes.

les séances de travail

July 15th, 2012, 15:07

ce blogue? il prend un peu la poussière ces derniers temps, c’est vrai, mais c’est tout de même pratique de pouvoir le laisser là, qui vaque à sa mission passive. je vais quand même vous donner une ou deux nouvelles. ces jours-ci je travaille avec mon éditeur aux corrections des bases secrètes, et il est plus que temps parce que le livre doit paraître en septembre. j’ai hâte que ça sorte, ce livre. on a décidé de la couverture, reste à peaufiner le quatrième, on vous montrera tout ça en temps et lieu. à part ça, je m’occupe de colliger des dessins pour la nouvelle mouture de la revue liberté, qui paraîtra aussi en septembre. bref, je ne manque pas de boulot. quant à savoir si ce blogue revivra un peu d’ici là, tout dépend.

et vous, sinon, ça va?

formes et couleurs

May 29th, 2012, 15:06

La forme de la ville lui apparaîtra, à l’examen, comme le résultat d’un processus tout aussi naturel que l’écoulement des fleuves, le déplacement des plaques tectoniques et l’éruption des volcans. D’une tissure plus resserrée, sans doute; et, certes, le quadrillé des rues, en certaines de ses parties, confère de la régularité au motif, mais cette régularité n’a au fond rien à envier aux phénomènes parfaitement naturels que sont le cristal et le rond dans l’eau. Il est remarquable, constate Irénée avec pénétration, que la carte parvienne, sur une superficie comparativement limitée, à laisser entendre comme elle le fait toute la complexité du monde représenté; un état de l’univers dépourvu de sens, de finalité, mais pourtant riche de formes et de potentiel; un espace de narration infini au sein duquel toutes les routes se valent. La cartographie, conclut-il avec joie dans le soir qui s’installe, ouvre à un monde plus vaste que le monde lui-même. Là-dessus les lampadaires choisissent de s’allumer, et non loin de là, toutes les couleurs de la grande roue se découpent en choeur sur le bleu de la nuit.

un extrait parmi d’autres du manuscrit des bases secrètes, roman qui est censé paraître éventuellement cette année, au quartanier.