Archive for the 'publications' Category

je suis incapable de faire deux choses en même temps

Sunday, September 22nd, 2013

il faudrait bien, je le sais, que je vous donne des nouvelles, ne fût-ce que de temps à autre. ce blogue est légèrement à l’abandon, c’est vrai — mais je songe à lui donner une nouvelle vie, quelque chose d’un peu moins collé à la forme blogue, justement, peut-être, enfin bref.

en attendant ce terme certes improbable, quelques mots pour vous dire que je publierai deux livres cet automne. les voici, dans l’ordre de parution:

la raison vient à carolus est quelque chose comme un court roman (en anglais, on dit une novella). ça paraîtra au quartanier dans la collection «nova», consacrée aux textes courts. c’est un texte qu’éric (directeur de la maison) m’a commandé au début de l’année, pensant peut-être que je savais écrire des nouvelles. quant à moi, j’ai accepté parce que j’aime bien me mettre dans le trouble. bref. j’avais un début de livre, je ne pensais pas m’y mettre si tôt, mais puisqu’il le fallait, je me suis lancé, et puis voilà. ça sort en octobre, en même temps que neuf autres titres dans la même collection.

les pièces détachées est le titre d’une histoire sur laquelle je planche avec vincent giard depuis 2010. comme le temps passe. nous avons fait paraître jusqu’ici trois fascicules dans la collection colosse, façon de faire avancer une histoire qui nous a pris pas mal de temps à dessiner. bon, alors grosso modo, on est en train de terminer tout ça pour en faire un livre à la mauvaise tête (à paraître en novembre). oui, on prévoit aussi imprimer un quatrième numéro de la série de comix contenant précisément cette fin, pour remercier ceux qui les ont suivis de près. on pense aussi à un making-of. d’abord terminer (c’est du boulot).

il y aura certes des lancements pour célébrer tout ça en grand. je vous dirai. d’ici là, le mieux, encore et toujours, c’est de me suivre sur mon fil twitter où je publie l’essentiel de mes réflexions, calembours et idioties au jour le jour (avec parfois une information pertinente, qui sait). à bientôt donc, je m’en retourne à ma table de travail.

une entame

Tuesday, September 18th, 2012

le livre n’est pas encore officiellement lancé, certes, mais il existe, d’ailleurs on le trouve déjà dans les bonnes librairies (qu’iriez-vous faire dans les mauvaises?), et des gens commencent même tranquillement (voire rapidement) à le lire. il a sa page à lui sur le site du quartanier, où l’on peut en découvrir (et lire) également les premières pages (lien direct vers le PDF ici). si vous voulez vous faire une idée de la chose avant de dépenser vos précieux sous, c’est sans doute la meilleure route à prendre. quant au lancement, il est dans moins de dix jours, le 26 septembre prochain au port de tête; on trouvera les informations sur une page facebook prévue à cet effet. et puisque j’en suis à accumuler les liens, je vous laisse savoir comme ça en passant que je me suis fait un fil twitter, dont je ne promets pas qu’il sera passionnant mais qui sait? si vous y êtes, ce n’est pas un mauvais moyen de garder contact. à bientôt et tout ça.

tous les mots qui traînaient

Tuesday, September 11th, 2012

c’est aujourd’hui que paraît en librairie les bases secrètes, mon premier roman avec juste des mots dedans (premier publié, bien sûr — disons que je vais temporairement oublier certains textes commis pendant mon cégep et qu’on ne s’en portera tous que mieux).

pour ceux qui connaissent un peu mes livres et qui se demandent comment placer ce nouveau venu: disons que c’est pour moi une nouvelle extension de l’univers que j’ai commencé à élaborer (sans trop savoir où je m’en allais) dans minerve, du moins sous certains aspects, quoique on n’y retrouvera aucun personnage connu. une autre section du même univers, disons. (mon prochain roman, que j’ai bouclé il y a quelques mois, mettra en scène, lui, un personnage de la suite de minerve; et j’espère continuer comme ça à mêler un peu les cartes dans mes prochains livres.) bref, c’est un petit bouquin avec beaucoup de choses dedans, des histoires dans les histoires, des machins moyennement obsessionnels, enfin je pense que vous voyez le truc.

et ça parle de quoi? eh bien, tout d’abord, d’un homme qui vit seul dans une maison envahie de livres (qu’il n’a jamais terminés), et qui un jour part à l’aventure à l’aide d’une carte. et puisque de fait on perd sa trace, le récit va voir ailleurs s’il y est, et trouve à suivre d’autres personnages, dont une famille d’éditeurs de père en fils (et en filles, mais on ne vendra pas tous les punches), dont aussi un ex-philosophe qui tombe amoureux d’une chanteuse, dont aussi une jeune femme qui commente de temps à autre l’action en cours non sans quelque mauvaise foi. ça a l’air compliqué parce que ça l’est, mais si vous tenez bien le fil, vous ne devriez pas vous perdre, et je pense même que vous ne vous ennuierez pas.

tout ceci pour vous rappeler que ce livre sera lancé bientôt, en compagnie du premier roman de vickie gendreau, testament, que j’ai très hâte de découvrir et de lire. les détails:

Lancement Le Quartanier
Mercredi 26 septembre à 17h
Le Port de tête − 262 Mt-Royal Est

Lancement de:
TESTAMENT, de Vickie Gendreau (roman, Série QR)
LES BASES SECRÈTES, de David Turgeon (roman, Série QR)

Les auteurs seront présents pour vous rencontrer, dédicacer leurs livres et fêter.

Il y aura du vin, de la bière, des rafraîchissements et des bouchées… et vous, amis et lecteurs, avec qui nous aimons tant trinquer.

On a hâte de vous voir!

notons que vous pouvez indiquer votre présence à l’avance (conditionnelle bien sûr aux aléas de la vie) via cette page sise dans un média social très très bleu. que vous y mettiez votre nom ou pas, j’espère beaucoup vous y voir.

vouloir tout mettre dans un seul livre

Wednesday, August 29th, 2012

alors voilà, les bases secrètes, ça aura l’air de ça. j’espère que ça vous plaira. sortie en librairies le 11 septembre, lancement le 26 septembre au port de tête. je vous en dis plus long quand j’aurai deux minutes.

les séances de travail

Sunday, July 15th, 2012

ce blogue? il prend un peu la poussière ces derniers temps, c’est vrai, mais c’est tout de même pratique de pouvoir le laisser là, qui vaque à sa mission passive. je vais quand même vous donner une ou deux nouvelles. ces jours-ci je travaille avec mon éditeur aux corrections des bases secrètes, et il est plus que temps parce que le livre doit paraître en septembre. j’ai hâte que ça sorte, ce livre. on a décidé de la couverture, reste à peaufiner le quatrième, on vous montrera tout ça en temps et lieu. à part ça, je m’occupe de colliger des dessins pour la nouvelle mouture de la revue liberté, qui paraîtra aussi en septembre. bref, je ne manque pas de boulot. quant à savoir si ce blogue revivra un peu d’ici là, tout dépend.

et vous, sinon, ça va?

un livre a été aperçu en librairie…

Friday, March 16th, 2012

… et c’est sûr que c’est pas une raison pour l’acheter, mais quand même, puisqu’on vous le dit, et parce qu’il paraît que certains, après tout ce temps, n’ont toujours pas été abandonnés de l’envie de lire la fin, la suite, voire le début de la muse récursive, je me permets de vous faire savoir que j’ai vu de mes yeux vu l’opuscule, dans une librairie au demeurant fort respectable, ainsi que dans les catalogues de bien d’autres encore. il en restera peut-être un ou deux quand vous vous y présenterez. si vous courez très vite.

mais le mieux? si vous habitez montréal? ou les environs? c’est de venir au lancement mardi prochain? parce que vins, bouchées, sourires?

et d’ici là, ceux que la chose intrigue seront comblés par ce document d’une infinie justesse: la cosmogonie de la mauvaise tête.

fin et suite

Tuesday, February 14th, 2012

la publication très prochaine de la muse récursive (début mars, me sussure-t-on à l’oreille) me force à une gymnastique mentale ma foi fort acrobatique: c’est que ce «premier livre» fera aussi office de petit dernier (enfin, «petit»… passons). à croire que tout ce que j’ai fait entre-temps ne relève que de la parenthèse. on se rappellera (peut-être) que le tome 1, à l’époque, avait connu son petit succès… succès sans suite, évidemment, parce que l’éditeur préféra oublier ses promesses (un tome 2 dans six mois, dixit!) et publier, hum, tout autre chose. bonheurs de l’édition! nous voilà aujourd’hui presque six ans plus tard, et qui se rappelle de tout ça? qui attendait encore la suite (et la fin!) de la muse? quelques uns, je suppose, pas des tonnes, mais c’est comme ça, et tant pis.

alala, est-ce que je vais vous resservir à nouveau cette sempiternelle rengaine du vieil auteur aigri? bon, d’accord, je vous épargne. je vais plutôt aujourd’hui saluer cette petite équipée qu’est la mauvaise tête qui se charge de remettre sur pattes (et de très jolie manière) ma petite histoire un peu barouettée mais somme toute toujours à peu près fraîche. comme il s’agit cette fois d’un tome unique, pas de promesses non tenues: tout est dans un seul volume: un début, un milieu et une fin. rien ne manque et j’espère (certes, sans illusions) que vous serez nombreux à vous procurer la chose. au fait, ai-je mentionné qu’un certain jimmy beaulieu en a rédigé la préface? il le faudrait, elle met les choses en contexte et bien à leur place, et ma foi sous certaines tournures elle n’est pas sans me flatter, on est bien faible.

pour le reste (et puisque je néglige ce blogue, mais c’est pas comme s’il était très fréquenté, mes contemporains s’ébrouant plus volontiers sur les réseaux sociaux que sur des sites qui n’ont pas l’heur de fédérer des millions de cerveaux à vendre au plus offrant, oups!), je vais juste mentionner à nouveau que cette année me sera plutôt chargée du point de vue éditorial, s’agissant de mon premier roman (avec juste des mots dedans), les bases secrètes, qui sortira vers la fin août (bref, à l’orée de cet abattoir à prétentions que l’on nomme «rentrée littéraire») au quartanier (dans la «collection QR», si ça vous intrigue), éditeur qui, pour des raisons qui me dépassent, s’est entiché de mes manuscrits. deux gros livres en une seule année, c’est quand même pas trop mal, non?

côté production, j’essaierai de prendre ça un peu plus relax qu’en 2011. d’abord, avec vincent, on terminera éventuellement les pièces détachées, je ne dis pas quand (parce qu’on ne sait pas). il y a aussi un chantier collaboratif sur lequel je vais garder le secret pour l’instant (parce que c’est hautement spéculatif). et puis je me dis qu’il serait peut-être temps, pour faire changement, que je m’attelle à ce gros essai sur la bande dessinée que je veux écrire depuis un bon bout de temps et que je repousse toujours, faute de temps.

d’ici là, eh bien je me remets à l’heure de la muse. d’ailleurs, on me signale qu’il y aura lancement dans presque exactement un mois, le 13 mars 2012 20 mars 2012 à la librairie le port de tête à montréal. notez déjà la date, je me charge des piqûres de rappel.