Archive for February, 2011

en lieu et place

Thursday, February 24th, 2011

ah oui, c’est vrai, j’allais oublier.

notre bon jimmy, en compagnie de notre inestimable pascal, nous ont concocté un lancement pour leurs derniers livres respectifs. question de perpétuer l’esprit de bombance d’angoulême, pour les montréalais qui n’ont pas pu y être (je suppose qu’il doit en rester un ou deux…?).

et en gros, c’est ça. je partage la plogue, j’y serai seulement pour faire la fête, comme tout le monde. enfin, oui et non, puisque ça sera le moment de vous procurer l’un des bientôt rares exemplaires de l’Å“il amoureux, petite plaquette d’entretiens que jimmy m’a accordés. c’est un beau petit livre, avis à ceux qui voudraient creuser un peu plus loin leur heureuse lecture de comédie sentimentale pornographique… ou qui ne cracheraient pas sur quelques dessins inédits.

et puis c’est tout. ah, les coordonnées, peut-être:

mercredi 2 mars 2011, 18h-20h
librairie le port de tête
262, avenue du mont-royal est, montréal

fragment d’odile

Sunday, February 13th, 2011

Car Odile ne reviendra pas. Elle a filé par la petite porte et pour un peu, on ne l’aurait pas aperçue. Elle est partie comme un fruit mûr qui tombe, sans ressentiment particulier, juste lâchée dans la mauvaise herbe, oubliée de la branche qui la couvait. On ne lancera pour elle aucun avis de recherche, on fera comme si elle n’avait jamais été là, on ne parviendra plus à s’expliquer le fond de morosité qui nous hante en son absence. Odile aura disparu sans fracas. Simplement, elle sortit de l’usage. Ici, on perd sa trace.

(extrait du second chapitre des bases secrètes)

décalage horaire

Thursday, February 10th, 2011

Résumons, résumons. Pourquoi est-ce que ça ne se passe pas comme prévu, cette histoire? Hier encore, ils s’écrivaient des mots doux. Or ce soir on est de sortie, il y a des artistes, des collègues de Carole suppose-t-on, ça boit, ça rigole, ça papote, lui est là qui ne s’immisce durablement dans aucune conversation, qui tient sagement son verre, dépourvu de l’envie de boire, on lui demande qui il est, il dit qu’il est l’ami de Carole, on lui demande ce qu’il fait, il dit ingénieur, on dit ah, on passe à autre chose pendant que Carole, qui connaît tout le monde, virevolte d’une pièce à l’autre, butineuse, enchanteresse, il la suit comme il peut, il la connaissait d’une timide effronterie, il la découvre moqueuse, joyeuse, danseuse, fugueuse et ne parvient plus à la satelliser qu’avec peine.

(extrait d’un chantier en cours)

remplir l’agenda

Thursday, February 3rd, 2011

comme à chaque fois qu’on revient d’angoulême, on se retrouve avec des idées et des projets plein les cartons (ou les disques durs, tout dépend du médium), de quoi bien remplir l’année qui vient. voici donc, pour les deux ou trois que ça intéresse, les chantiers qui m’occuperont cette année:

  • pendant un mois (autour de mai), je serai en résidence dans le cadre du festival périscopages à rennes (france), où je tenterai de boucler un projet de bande dessinée. j’y participerai aussi aux 24 heures grandpapier. et tant qu’à faire, on m’a proposé d’y prononcer une conférence. ça se passe dans trois mois alors déjà faut que je m’y attelle dans pas trop tard, n’est-ce pas. et tout d’abord, lire et relire quelques essais autour de mon sujet.
  • le projet que je dois boucler à périscopages? je ne dis pas tout de suite ce que c’est, autant par superstition que pour me laisser le choix déraisonnable de faire complètement autre chose. mais peu importe ce que ça sera, et à moins que ça soit nul, ça sera pour fins de publication d’ici la fin de l’année, donc autour de la rentrée 2011, chez une toute nouvelle maison d’édition dont le nom est la mauvaise tête.
  • j’ai dit très discrètement sur ce blogue que j’écrivais un roman. c’était l’été passé. comme le temps passe. je peux maintenant annoncer que, sauf désastre, ce nouveau livre intitulé les bases secrètes sera publié au quartanier… mais pas avant 2012. il reste à peaufiner le manuscrit, ce qui se fera (selon toute probabilité) vers la fin de l’année. on en reparlera.
  • et puisque c’est amusant d’écrire des romans, alors j’ai décidé de ne pas attendre 2012 pour en commencer un autre. j’y ajoute régulièrement quelques pages. il sera plus court que le premier. vous croyez que je devrais en mettre des extraits en ligne, une fois de temps en temps? (sincèrement, je ne sais pas si ça serait intéressant, hors contexte, alors je pose la question.)
  • est-ce que je n’oublie pas quelque chose? me soufflent mes patients lecteurs. eh bien sachez que vincent insiste beaucoup pour que les deux numéros restants des pièces détachées qui ont fait la joie de tant de visiteurs d’angoulême soient bouclés cette année même. alors on trouvera le temps pour ça, aussi. notre objectif: un numéro 4 pour angoulême 2012.
  • non, vraiment, est-ce que je n’oublie pas aussi autre chose? m’intime certain rédacteur en chef. mais oui, il faudra bien que je rédige aussi quelques petites choses pour du9, vous imaginez bien.

je voudrais bien que ça soit tout, mais on sait ce qui arrive aux plans trop bien ficelés. alors laissons-nous une petite marge. il n’y a après tout que 365 jours dans une année. sans oublier qu’à côté de toutes ces activités, il y a aussi le boulot rémunératoire, et surtout la petite famille.