Archive for June, 2007

reçu et approuvé

Friday, June 22nd, 2007

ça s’appelle printemps lunaire et c’est en vente partout au québec dès mardi prochain. le monsieur à la tronche louche de la photo, c’est son auteur et malgré les apparences, il est content. merci jimmy, merci zviane et merci aux 400 coups, c’est du beau boulot. alors achetez-le et parlez-en autour de vous, pour une fois que je fais un livre pas hermétique avec des beaux dessins bien appliqués, profitez-en. j’espère que des connaisseurs du cinéma québécois vont le lire pour y découvrir les deux-trois insides méchantes que j’ai placé çà et là à leur intention. (aux autres, lesdites insides apparaîtront comme autant d’amusants clins d’oeil, la vie est bien faite et mon livre aussi on dirait.)

(soit dit en passant, un petit mot aux lecteurs français pour les informer que minerve, mon précédent livre, est arrivé cette semaine dans leurs librairies et on peut même le commander sur amazon.fr, quoique je préfère si vous vous allez à votre petite librairie sympathique habituelle. alors si vous le voulez, achetez-le dès que vous pouvez parce que la durée de vie d’un livre pas connu dans une librairie… hum! et pour printemps lunaire, ça s’en vient en france d’ici quelques mois, patience.)

no type (et panospria!) à suoni per il popolo

Tuesday, June 19th, 2007

eh bin oui, une petite annonce pour un grand spectacle, ça se passe dimanche prochain à la casa del popolo et on pourra y entendre mes plus récentes pièces (voir post précédent). je dirais bien: “soyez-y en grand nombre” ou bien “c’est à ne pas manquer” mais ce genre de cliché me répugne. (c’est une blague. j’aDORE les clichés.)

camp is for lovers, un peu de rythme pour accompagner la chaleur

Friday, June 15th, 2007

et voilà que camp (pour ceux qui n’ont pas été présentés, il s’agit de mon alter ego compositeur électronique) récidive, cette fois avec un nouveau mini-album mystérieusement intitulé is for lovers. c’est du gros beat sec et mouillé tout à la fois. comme quoi on n’est pas à une contradiction près. allez, écoutez-le dans la jolie petite fenêtre de radio no type, c’est gratuit (dans divers sens du termes).

joies du crayon de couleur (ou: copiage éhonté de jimmy beaulieu)

Thursday, June 7th, 2007

je suis faible. quand j’ai vu les nouveaux dessins en couleur de jimmy beaulieu sur son blogue, j’avoue avoir été saisi d’une incontrôlable jalousie. bon, c’est pas nouveau que j’admire le dessin de jimmy, mais là, avec les couleurs, coup donc, ça m’a donné envie de faire pareil. et puis je dois avouer que je suis bien d’accord avec lui: c’est très agréable de dessiner avec les crayons faber-castell. des plans pour vouloir faire un livre tout en couleur. quoique en fait, ne nous leurrons pas, je suis beaucoup trop paresseux pour ça.

(more…)

joies du gros crayon feutre

Wednesday, June 6th, 2007

je me suis acheté six gros feutres staedtler à québec au dernier festival de la BD, parce que, oups, quel con, j’avais oublié d’amener mes plumes (voir post précédent) avec moi. finalement ça a quand même donné des résultats pas trop mal pour les dédicaces (quoique c’est salissant mais bon). surtout que ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de la couleur (ça me faisait un peu peur, je pense bien). j’aime bien travailler avec des couleurs pas trop réalistes, ça me relaxe.

par contre là, j’ai décidé de copier sur notre magnanime jimmy et d’y aller carrément en achetant une boîte de crayons de couleur faber-castell, juste pour m’amuser. et, diantre! ça marche tout seul, ces petites affaires-là. je vous montrerai ce que j’ai fait avec dès que j’ai un peu de temps pour en scanner quelques pages. c’est pas aussi beau que ce qu’a posté jimmy récemment sur son blogue mais disons que je comprends mieux pourquoi il trippe tellement à dessiner avec ces crayons-là.