elle est de retour

August 25th, 2014, 12:12

depuis la semaine dernière, la revanche de l’écrivaine fantôme est dans toutes les bonnes librairies (mais peut-être pas dans les moins bonnes). et déjà christian desmeules du devoir en dit de belles choses.

après la pause, la quatrième de couverture.

lire la suite »

comme on se retrouve

June 20th, 2014, 17:55

qu’y a-t-il de plus triste qu’un blogue laissé pour mort? (sans doute beaucoup de choses, c’est vrai…)

j’interromps tout de même le coma prolongé de celui-ci pour vous annoncer qu’à l’automne paraîtra mon deuxième roman (suivant la novella la raison vient à carolus, parue l’an dernier), toujours au quartanier. ça s’intitule la revanche de l’écrivaine fantôme.

écrivaine fantôme, tiens tiens, ça vous dit quelque chose? c’est peut-être que vous avez déjà lu la suite de minerve et que vous en gardez quelque souvenir: l’écrivaine en question est bel et bien johanne delambre, qui y apparaissait, certes furtivement mais de manière non moins cruciale. à l’époque déjà j’avais eu envie de dessiner de nouvelles histoires courtes la mettant en scène. ça ne s’est pas fait. à la place, j’ai écrit son histoire en mots. c’est-à-dire que j’ai écrit une histoire où un personnage de dessinateur raconte son histoire à elle, qui bien entendu comporte à son tour — on commence à s’en douter — de nouvelles histoires imbriquées.

on dirait presque un procédé, non? quelque chose comme un jeu à plusieurs niveaux — en tout cas j’aimerais bien qu’il soit lu ainsi.

j’ai voulu faire quelque chose pour amuser les lecteurs (ils ne sont pas nombreux, mais ils sont coriaces) qui aiment les vertiges métaleptiques. mais celui-ci est probablement plus abrupt que dans les bases secrètes: on y trébuche plus aisément.

c’est un roman un peu court, tout de même, et peut-être retors. voire drôle.

sans l’avouer explicitement, ce roman est une sorte de mise en scène des fleurs de tarbes de jean paulhan. (je laisse cette note pour ceux et celles qu’elle pourrait piquer; les autres n’ont pas à s’en soucier outre mesure.)

où en étions-nous? ah, la date de sortie? on ne sait pas encore. on vous rappellera. disons pour faire simple: les pourtours automnaux.

je pense que ce sera un joli petit livre.

je suis incapable de faire deux choses en même temps

September 22nd, 2013, 15:40

il faudrait bien, je le sais, que je vous donne des nouvelles, ne fût-ce que de temps à autre. ce blogue est légèrement à l’abandon, c’est vrai — mais je songe à lui donner une nouvelle vie, quelque chose d’un peu moins collé à la forme blogue, justement, peut-être, enfin bref.

en attendant ce terme certes improbable, quelques mots pour vous dire que je publierai deux livres cet automne. les voici, dans l’ordre de parution:

la raison vient à carolus est quelque chose comme un court roman (en anglais, on dit une novella). ça paraîtra au quartanier dans la collection «nova», consacrée aux textes courts. c’est un texte qu’éric (directeur de la maison) m’a commandé au début de l’année, pensant peut-être que je savais écrire des nouvelles. quant à moi, j’ai accepté parce que j’aime bien me mettre dans le trouble. bref. j’avais un début de livre, je ne pensais pas m’y mettre si tôt, mais puisqu’il le fallait, je me suis lancé, et puis voilà. ça sort en octobre, en même temps que neuf autres titres dans la même collection.

les pièces détachées est le titre d’une histoire sur laquelle je planche avec vincent giard depuis 2010. comme le temps passe. nous avons fait paraître jusqu’ici trois fascicules dans la collection colosse, façon de faire avancer une histoire qui nous a pris pas mal de temps à dessiner. bon, alors grosso modo, on est en train de terminer tout ça pour en faire un livre à la mauvaise tête (à paraître en novembre). oui, on prévoit aussi imprimer un quatrième numéro de la série de comix contenant précisément cette fin, pour remercier ceux qui les ont suivis de près. on pense aussi à un making-of. d’abord terminer (c’est du boulot).

il y aura certes des lancements pour célébrer tout ça en grand. je vous dirai. d’ici là, le mieux, encore et toujours, c’est de me suivre sur mon fil twitter où je publie l’essentiel de mes réflexions, calembours et idioties au jour le jour (avec parfois une information pertinente, qui sait). à bientôt donc, je m’en retourne à ma table de travail.

l’acte de présence

April 10th, 2013, 22:23

comme il est de coutume chaque année, je me trouverai au salon international du livre de québec cette fin de semaine afin de dédicacer des livres, rencontrer des gens, participer à des beuveries petites fêtes et tout ça. sans doute que ce sera bien amusant. alors sans plus tarder, voici mes heures de dédicaces:

samedi 13 avril
13h à 14h au quartanier (stand 223)
14h à 15h à la mauvaise tête (stand 292)
16h à 17h au quartanier (stand 223)

dimanche 14 avril
14h à 15h à la mauvaise tête (stand 292)
15h à 16h au quartanier (stand 223)

et puis voilà, c’est un peu ça. il faudrait que j’insère ici le paragraphe expliquant que ce blogue n’est plus tellement en activité et que je m’en excuse, mais je pense que vous le connaissez déjà par cœur (et le fait est que, si vous voulez vraiment me suivre au jour le jour, c’est sur mon compte twitter qu’il faut aller). cela dit, ça me fera plaisir de vous rencontrer si vous passez par le salon. peut-être même qu’on aura l’occasion de boire un coup ensemble, qui sait. à bientôt!

en soutien à philippe béha

November 29th, 2012, 12:27

non, rien, juste une page certes un peu vieillotte, tirée de mon salon du livre, que je dédie à l’illustrateur philippe béha victime d’un quidam commerçant se disant libraire.

avec un petit aparté: les libraires indépendants, au québec, ça ne manque pas, leur travail est précieux, et ils méritent votre considération. allez les voir.

une fin de semaine au salon

November 13th, 2012, 13:24

un crochet par mon blogue, parce que ça se fait, pour annoncer que je serai au salon du livre de montréal en fin de semaine pour dédicacer mes derniers bouquins (autant que possible dans le kiosque de l’éditeur auquel ils sont associés, ils préfèrent ça), mais surtout pour vous rencontrer.

vous pouvez bien sûr trouver mon horaire sur le site officiel du salon, mais allez, puisque c’est vous, je vous le redis ici. attention, je ne chômerai pas:

vendredi 16 novembre
18h à 19h au quartanier (kiosque 532)

samedi 17 novembre
14h à 15h à la mauvaise tête (kiosque 400)
16h à 17h au quartanier (kiosque 532)
18h à 19h au quartanier (kiosque 532)

dimanche 18 novembre
13h à 14h au quartanier (kiosque 532)
15h à 16h au quartanier (kiosque 532)

en plus de tout ça, je participerai, ce vendredi 16 novembre, à une table ronde intitulée «une nouvelle génération de professionnels du livre» qui est, comme de fait, réservée aux… professionnels de la chaîne du livre. si c’est votre cas, vous pouvez toujours venir me voir. encore une fois, pour les détails, c’est sur le site du salon.

au plaisir de vous y voir!

«et ce blogue?» demande la foule en délire. eh bien, il hiberne un peu, c’est vrai. je ne sais pas s’il retrouvera un jour son activité d’antan (qui n’a jamais été tellement forte, soyons franc), mais en attendant je m’amuse pas mal à alimenter mon compte twitter. alors si vous voulez vraiment de mes nouvelles au jour le jour, c’est par là qu’il faut aller. à bientôt!

(«et expozine?» demande une petite voix là dans le fond. ah, expozine. j’y passerai peut-être faire un tour, furtivement. comme c’est la même fin de semaine que le salon, ce n’est pas très pratique et c’est dommage, en tout cas ça va faire bizarre d’en manquer la majeure partie. mais qui sait?)

une entame

September 18th, 2012, 11:38

le livre n’est pas encore officiellement lancé, certes, mais il existe, d’ailleurs on le trouve déjà dans les bonnes librairies (qu’iriez-vous faire dans les mauvaises?), et des gens commencent même tranquillement (voire rapidement) à le lire. il a sa page à lui sur le site du quartanier, où l’on peut en découvrir (et lire) également les premières pages (lien direct vers le PDF ici). si vous voulez vous faire une idée de la chose avant de dépenser vos précieux sous, c’est sans doute la meilleure route à prendre. quant au lancement, il est dans moins de dix jours, le 26 septembre prochain au port de tête; on trouvera les informations sur une page facebook prévue à cet effet. et puisque j’en suis à accumuler les liens, je vous laisse savoir comme ça en passant que je me suis fait un fil twitter, dont je ne promets pas qu’il sera passionnant mais qui sait? si vous y êtes, ce n’est pas un mauvais moyen de garder contact. à bientôt et tout ça.